Animaux

Pairi Daiza Foundation

Tickets & réservations

L'Ara de Spix

L’Ara de Spix – Pairi Daiza
Disparu dans la Nature

L’oiseau le plus rare au monde

Découvert par le naturaliste allemand Johann Baptist von Spix au début du 19ème siècle, l’Ara de Spix est un perroquet relativement petit (entre 50 et 60 centimètres), léger (moins de 400 grammes) et caractérisé par un plumage bleu vert, des cercles bleu clair autour des yeux et, pour les jeunes, une ligne blanche sur son bec.

Il vivait dans la Caatinga, biotope semi-désertique du nord-est du Brésil. Chassé par l’Homme, victime de la destruction de son habitat, l’Ara de Spix a disparu de la Nature et l’espèce est officiellement déclarée « éteinte » à l’état sauvage. Seules quelques dizaines de spécimens vivent encore en captivité.

A Pairi Daiza

Les seuls Aras de Spix visibles du public en Europe

Pairi Daiza est le seul Jardin zoologique européen à en présenter à ses visiteurs. Quatre Aras de Spix vivent dans le Jardin des Mondes.

L’Ara de Spix – Pairi Daiza
Fiche d’identité

Une espèce « en danger critique »

  • Nom : Ara de Spix
  • Nom latin : Cyanopsitta spixii
  • Origine : Brésil
  • Statut IUCN : En danger critique
  • Cites : Annexe I
L’Ara de Spix – Pairi Daiza
Une première mondiale

Réintroduire l’Ara de Spix dans la Nature

Pairi Daiza et la Pairi Daiza Foundation, en parfaite collaboration avec les autorités brésiliennes, l’Al Wabra Wildlife Preservation, l’Association for the Conservation of Threatened Parrots (ACTP), et l’Institut Chico Mendes de Conservation de la Biodiversité (ICMBio) et de la Pairi Daiza Foundation, travaillent à un formidable projet : rendre leur totale liberté aux Arax de Spix. Et reconstituer, dans leur milieu naturel, une population de perroquets suffisamment large et protégée que pour assurer la survie et le développement de l’espèce au sein de l’écosystème duquel elle n’aurait jamais dû disparaître. Ce projet, s’il est couronné de succès, saluerait une première mondiale, jamais l’Homme n’ayant réussi à réintroduire à l’état sauvage une espèce animale éteinte dans la Nature.

L’Ara de Spix – Pairi Daiza
Le programme de réintroduction

Six actions concrètes

**Six actions concrètes sont annoncées et/ou ont déjà été réalisées : **

  • Création d’un centre de conservation et de reproduction de l’Ara de Spix au coeur du Jardin des Mondes, à Pairi Daiza : La Pairi Daiza Foundation s’engage à construire et gérer au sein du Jardin des Mondes, à Brugelette, le second Centre mondial de Conservation et de Reproduction de l’Ara de Spix, après celui de la Fondation ACTP (Association for the Conservation of Threatened Parrots), à Berlin.
  • Présentation au public d’Aras de Spix par la Pairi Daiza Foundation : L’ACTP a confié à la Pairi Daiza Foundation quatre jeunes Aras de Spix qui sont visibles des publics belge et internationaux. Cette présentation rarissime (seul un coupe l’Aras de Spix était jusqu’à présent visible dans le monde, au zoo de Singapour) doit permettre de sensibiliser le grand public à la fois aux graves dangers qui pèsent sur l’espèce et sur le programme mis en place par les signataires pour la réintroduire dans son milieu naturel.
  • Création de réserves naturelles au Brésil : pour préparer le retour des Aras de Spix dans leur milieu naturel, les autorités brésiliennes ont annoncé la création de deux « réserves naturelles » dans la Caatinga (Nord-Est du Brésil) où toutes les conditions seront posées pour assurer la survie des perroquets qui seront relâchés.
  • Création d’un Centre de réadaptation, d’élevage et de réintroduction au Brésil : réintroduire à l’état sauvage des animaux nés en captivité est un processus long et difficile. Les animaux, quels qu’ils soient, doivent être préparés à recouvrer la liberté, progressivement, par étapes, petit à petit. Cette découverte de la liberté peut prendre plusieurs mois. Pour faciliter et préparer ce retour des Aras de Spix, les autorités brésiliennes ont décidé la construction d’un Centre de réadaptation et de réintroduction de l’Ara de Spix, in situ. Ce centre et son personnel seront financés par la Pairi Daiza Foundation. La Pairi Daiza Foundation donnera son nom au centre.
  • Remise en liberté de premières dizaines d’Aras de Spix : Une fois le Centre de réadaptation et de réintroduction créé au Brésil, les opérations de remise en liberté des Aras de Spix dans les réserves naturelles créées par les autorités brésiliennes pourra être initié. Il s’agira dans un premier temps de plusieurs dizaines d’Aras nés en Allemagne, au sein de la Fondation ACTP, ou au Qatar. Le transfert de ces oiseaux sera financé à la fois par l’ACTP et par la Pairi Daiza Foundation.
  • Programme pluriannuel de remise en liberté d’Aras de Spix : Le programme de remise en liberté des Aras de Spix ne se limitera pas aux premiers « relâchements », en 2019. Pour assurer le plein succès de l’opération, les partenaires préparent une remise en liberté continue de perroquets, année après année, jusqu’à ce que la population ornithologique soit suffisamment forte et stable que pour assurer la survie de l’espèce dans son milieu naturel. Une dizaine d’Aras de Spix devraient ainsi pouvoir être relâchés annuellement. Des oiseaux nés dans les centres de l’ACTP à Berlin, au Brésil ou dans le centre de la Pairi Daiza Foundation en Belgique.

Aleksandra

Sec. Générale Pairi Daiza Foundation
Réintroduire dans la Nature l’Ara de Spix est un incroyable projet. Merci à toutes celles et tous ceux qui nous aident au quotidien à réussir cette première mondiale !

Parrainez les Aras de Spix

Les montants des parrainages sont entièrement destinés à la Pairi Daiza Foundation pour des projets de conservation et de protection des espèces menacées et pour l’amélioration de leurs conditions de vie à Pairi Daiza.

Je parraine les Aras de Spix