Le morse

Après l’éléphant de mer, le Morse est le plus grand mammifère marin, mesurant plus de 3m50 et pesant près de 2 tonnes pour les grands mâles. Il vit le long des côtes bordant l’océan arctique, en troupeau comptant parfois des milliers d’animaux, sous la surveillance de quelques mâles dominants.

Les Morses se reposent sur les grèves rocheuses, les plages de galets et les icebergs, toujours prêts à plonger en cas d’alerte, lorsqu’approche un ours blanc. Son autre prédateur est l’orque sans oublier, jusqu’au début du siècle dernier, l’homme qui l’a abondamment chassé pour sa graisse et l’ivoire de ses défenses. Le Morse possède en effet de longues canines pointant vers le bas, mesurant en moyenne 75 cm chez les mâles, les défenses des femelles étant généralement plus courtes.

Il se nourrit de divers animaux vivant dans les hauts fonds avec une prédilection pour les bivalves, genre moules et coques : il les déniche, en plongeant jusqu’à 80 m, capable de rester sous l’eau entre 15 et 30 minutes, tout en fouillant les fonds marins avec son museau équipé de longues vibrisses sensibles. Sa peau est très épaisse – jusqu’à 10 cm au cou – sous laquelle se trouve une couche de graisse isolante d’une quinzaine de cm. Après une longue gestation de 15 à 16 mois, la femelle donne naissance à un petit – pesant déjà une soixantaine de kg ! – qu’elle nourrit d’un lait très riche.

A Pairi Daiza, il y a sept morses

  • Petruska (femelle) arrivée à Pairi Daiza en mai 2021.
  • Thor (mâle) arrivé à Pairi Daiza en mars 2020.
  • Ninotska (femelle) arrivée à Pairi Daiza en mai 2021.
  • Tanya (femelle) arrivée à Pairi Daiza en décembre 2020.
  • Floki (mâle) né à Pairi Daiza 22 mai 2021.
  • Garik (mâle) arrivé à Pairi Daiza en juin 2021
  • Frosya (femelle) arrivé à Pairi Daiza en juin 2021
Fiche d’identité

Une espèce « vulnérable »

  • Nom : Morse
  • Nom latin : Odobenus rosmarus
  • Origine : Régions arctiques (Sibérie, Alaska, Canada, Groenland, Svalbard)
  • Statut IUCN : Vulnérable
  • Cites : Appendix III